« Ma liberté de danser » disponible chez Oum El Dounia

Une semaine après sa sortie en France,
« Ma liberté de danser » arrive chez Oum El Dounia.

Elle s’appelle Dina, son prénom est connu dans toute l’Égypte et bien au-delà des frontières de son pays. C’est une raqs sharki, une danseuse du ventre, elle porte en elle la légende des Mille et une Nuits. Son art ne se résume pas à des déhanchements lascifs, il est codifié et ses origines sont sacrées : on le pratique pieds nus pour capter les énergies de la terre ; dans le folklore, il suggère les douleurs de l’enfantement et garantit la fertilité. Dina est la gardienne de cette tradition qui remonte au temps des pharaons mais qui, aujourd’hui, se trouve menacée par la montée des fondamentalistes et la colère des religieux.

Les critiques, les pressions qu’elle subit et ses craintes pour l’avenir de son pays de plus en plus rigoriste n’empêchent pourtant pas Dina de danser. Parce que cette vie de splendeurs pailletées dans laquelle elle nous entraîne au rythme des percussions, c’est aussi son combat pour la liberté.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s