G. Sinoué à l’honneur dans le Petit Journal.com

LE CAIRE

Gilbert Sinoué est né cairote en 1947 et nous revient pour une semaine de rencontres qu’il ne faut pour rien au monde manquer

Cet homme au sourire tendre, au regard pétillant et à la carrière d’écrivain brillante mérite que l’on s’y intéresse. Car depuis 1987 et son premier roman Le Pourpre et l’Olivier qui a reçu le prix Jean D’Heurs du roman historique, Gilbert Sinoué n’a de cesse de nous plonger dans chacun de ses romans au cœur d’une période particulière du passé et c’est à chaque lecture un vrai bonheur….Soucieux du détail, de la vérité de ses personnages, des ambiances, il nous entraine ainsi jusqu’en Perse dans La route d’Ispahan puis dans l’Egypte du XVII avec L’Egyptienne ou celle plus tard de Nasser avec Le colonel et l’enfant-roi.

De multiples prix viennent couronner son talent mais cependant l’homme continue de s’interroger sur la raison de notre présence sur terre, relisant souvent Le Nouveau Testament, la Thora ou le Coran pour tenter d’y trouver une réponse.

Aujourd’hui c’est une longue fresque qu’il nous offre, Le souffle du Jasmin et Le cri des pierres. Une magnifique saga au cœur de l’Orient de 1916 à 2001 à travers quatre familles – juive, palestinienne, irakienne et égyptienne. Des personnages attachants à la fois par leur force et leur fragilité, des lieux, des moments de l’Histoire de cette région….bouleversant témoignage qui ne peut que nous interpeller sur ce Moyen Orient plus fragile que jamais.

Nathalie-Asmaa TRUCHOT (www.lepetitjournal.com – Le Caire – Alexandrie) lundi 25 octobre 2010

Où et quand rencontrer l’écrivain Gilbert Sinoué au Caire ?

– Lundi 25 octobre de 18h à 21h : Oum El Dounia Centre-ville : 3 rue Talaat Harb, 1er étage.
– Mardi 26 octobre de 10h30 à 12h : Oum El Dounia Maadi : rue 23, derrière la rue El Nadi.
– Mardi 26 octobre de 19h à 21h : Grand Collège de la Sainte Famille (Jésuites) : 151 rue Ramsès, Faggalah. Un grand moment de retrouvailles entre l’écrivain et les amis de son ancien collège…
– Mercredi 27 octobre à 19h : Centre Culturel Français (CFCC) d’Héliopolis : 5 rue Chafik el Dib (Ard el Golf), sur le toit terrasse du CFCC Heliopolis,
– Jeudi 28 octobre à 19h : Centre Culturel Français (CFCC) de Mounira : rue Huquq el Frinseya, regards croisés avec Alaa el Aswany, débat animé par Claude Guibal, dans l’auditorium du CFCC Mounira, un débat qui promet d’être passionnant entre deux Egyptiens du centre-ville, francophones, qui sont devenus deux grands auteurs incontournables.  

Publicités
Cet article, publié dans OUM EL DOUNIA DANS LA PRESSE, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s