La fille du Nil … le deuxième roman de G. Sinoué sur les terres de son enfance

 Où finit la fiction et où commence l’Histoire ? C’est sur cette liberté propre à l’écrivain que joue superbement Gilbert Sinoué dans son nouveau roman La Fille du Nil. Qui se souvient que l’Egypte fut pratiquement une province française jusqu’en 1882 ? Qui connaît la folie géniale des saint-simoniens, ces utopistes talentueux venus de France, porteurs d’un rêve fou : le percement de l’isthme de Suez ? Qui sait que le destin de ce canal s’est joué sur un plat de macaroni ? À travers la formidable saga de la famille Chédid, faite d’amour et de haine, Gilbert Si noué dresse la fresque des quarante années qui virent l’Egypte s’arracher lentement à l’amour de la France pour basculer sous la domination anglaise, confirmant ainsi la prophétie. de son vice-roi, Mohammed Ali : « Si la France et l’Egypte creusent un jour le lit du canal, souvenez-vous que c’est l’Angleterre qui s’y couchera. » Forte en passion, fertile en rebondissements, c’est à cette mémoire que nous invite l’extraordinaire destinée de La Fille du Nil.

L’avis d’un lecteur, André Cabrera, sur le site www.amazon.fr

L’histoire continue avec cette famille chrétienne dans l’Egypte du 18eme et 19eme siècle. Le roman ne manque pas de rebondissement et nous tient en haleine grâce à des personnages romanesques attachants qui croisent des personnages historiques. Gilbert Sinoué a su, comme à son habitude, construire l’intrigue dans un paysage historique bien documenté. On côtoie Ferdinand de Lesseps, le courant des Saint simoniens, le vice roi Mohamed Ali Pacha francophile fidèle. La scène du premier bateau sur le canal de Suez clôture cette fresque en beauté et nous plonge dans le climat politique international de l’époque.

Quant à Victoria N., voilà ce qu’elle en dit

Un livre prenant du début à la fin ! Suite de l’Egyptienne, pour moi qui suis une fille du Nil, une histoire enchanteresse d’une Egypte que je ne connaissais pas ! A conseiller !

Publicités
Cet article, publié dans DIVERS, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s